Précision

Notamment la précision de la langue, des chiffres et de la terminologie utilisée, identification de l'origine des énoncés, séparation de l'information et du commentaire.

Plus généralement : exactitude et contextualisation de l' information.

Homogénéité

Notamment la cohérence des titres avec l'information développée, respect de la chronologie dans tout récit d'évènement, présentation équilibrée des manifestations d'opinion et des avis divergents.

Indépendance

Notamment l'indépendance par rapport aux annonceurs et indépendance des journalistes par rapport à leurs sources. Sont-elles nommées ? Quelles sont-elles ? Le journaliste analyse t-il les affirmations de sa source ?

Liberté

Notamment la liberté d'action du médiateur : dans sa tribune au sein du média et en dehors du média. Quel est son champ d'action ? Qu'écrit-il ?

Liberté par rapport aux actionnaires du média. Autocensure.

Liberté des journalistes de publier ce qu'ils souhaitent sans entraves dans le média et en dehors du média.

Transparence

Notamment la transparence de l'actionnariat (et des résultats financiers du média), autocritique, visibilité des rectificatifs publiés et suites données aux erreurs, identification des sources et citations utilisées.

Libre et égal accès aux informations transmises par un média.

Responsabilité

Le journaliste est responsable des informations qu'il délivre. Au nom d'une éthique de la vérité il ne doit pas choisir de présenter une vérité unilatérale. C'est pourquoi sa responsabilité est en jeu à tous les niveaux de la diffusion de l'information.

Notamment l'usage approprié du conditionnel, des adverbes, des formes actives et passives.

Exhaustivité

Notamment la hiérarchisation de l'information, non recours à l'occultation volontaire éventuelle de certaines informations. Justesse du rubricage.

Non omission (ou simplification excessive) d'éléments essentiels à l'intelligibilité de l'information présentée.

Non recours au plagiat.