Media-Ratings observe et analyse le contenu des médias suivants :
&
  • d'autres médias écrits et audiovisuels

Deuil martiniquais : racisme ordinaire à la Une du Monde

Mis en ligne le 25 août 2005

Le 16 août 2005, un accident d’avion reliant Panama à Fort-de-France faisait 160 morts, dont 152 français originaires de la Martinique.

Le 24 août 2005, une cérémonie d’hommage national aux victimes de l’accident s’est tenue à Fort-de-France, en présence du chef de l’Etat, Jacques Chirac, et d’autres responsables politiques français et étrangers.

Au même moment, une messe était organisée à Notre-Dame de Paris, tandis que les drapeaux tricolores étaient mis en berne sur tout le territoire français.

Il semblait donc bien que la Martinique faisait partie de la France.

Pourtant, en ce jour de deuil, la Une du Monde daté du 25 août 2005 pouvait laisser penser le contraire :

« La France s’associe au deuil martiniquais »

Si vous doutez de l’incongruité de ce titrage, imaginez que l’accident d’avion ait frappé la Bretagne ou Paris, n’auriez-vous pas été choqué de lire « La France s’associe au deuil breton » ou « La France s’associe au deuil parisien » ?

Cette faute de titrage est d’autant plus surprenante que les journalistes du Monde semblaient se réjouir du « lien renouvelé » entre la Métropole et la Martinique.

Ainsi, l’éditorial du Monde - « Le deuil martiniquais » - encourageait ces retrouvailles : « Les Martiniquais ont vécu leur deuil en conjuguant leur spécificité antillaise et leur appartenance à la nation françaises. Au bout du compte, la catastrophe de Maracaibo aura sans doute resserré les liens entre la Métropole et ses lointains territoires des Caraïbes. »

Commente expliquer ce titrage malheureux ?

Est-ce une forme de militance discrète pour l’indépendance de l’île ?

Est-ce une erreur qui sera vite corrigée ? Elle ne l’était pas dans le numéro du lendemain.

Ou bien, est-ce une nouvelle preuve du racisme ordinaire de certains collaborateurs du Monde ?

Rappelons que le 26 mai 2005, la Cour d’appel de Versailles a condamné pour diffamation raciale Edgar Morin, Danielle Sallenave, Sami Naïr, ainsi que Le Monde et son directeur de la publication Jean-Marie Colombani, pour avoir publié le 4 juin 2002 un article intitulé « Israël-Palestine : le cancer ».

Notons enfin que, lorsque les athlètes français d’origine martiniquaise remportent des médailles, Le Monde n’oublie jamais de les porter au compteur de la France.

Il apparaît donc que Le Monde a enfreint les critères suivants de la méthode PHILTRE :

- Précision : de la langue, de la terminologie utilisée,

- Homogénéité : cohérence des titres avec l’information développée.

N'hésitez pas à réagir à cet article
Envoyer cet article à un ami
Recevez l'actualité de Media-Ratings :

contact@M-R.fr