Media-Ratings observe et analyse le contenu des médias suivants :
&
  • d'autres médias écrits et audiovisuels

L’Humanité serait-il devenu un tract pour le « non » ?

Mis en ligne le 19 avril 2005

Dans le cadre de la campagne pour le référendum du 29 mai 2005, et comme cela pouvait être observé dans Le Figaro favorise le « oui » : erreur volontaire ou lapsus révélateur ?, certains médias font passer leur message politique de façon discrète, alors que d’autres prennent ouvertement position pour le « oui » ou pour le « non ».

Ainsi, le 13 septembre 2004, le directeur de L’Humanité, Patrick le Hyaric, écrivait dans « Non à cette Constitution, oui à une Europe progressiste » :

« Dire NON à cette Constitution c’est dire OUI à une Europe progressiste, sociale, démocratique, pacifiste, solidaire…La victoire du NON est possible…C’est au service de cette ambition que se mettent les communistes. C’est au service de cette ambition que se met le journal l’Humanité, qui fête ses cent ans. »

Conformément à cet engagement militant, L’Humanité a respecté sa promesse en devenant presque exclusivement une tribune pour le « non à la Constitution », offrant parfois une place disproportionnée à des initiatives marginales soutenant le «non » ou occultant certaines informations qui pourraient faire pencher pour le « oui ».

Ainsi, la rubrique « Politique » de L’Humanité est, depuis quelques semaines, quasiment réservée à des articles sur la Constitution : plus des deux tiers des papiers sont consacrés à la Constitution européenne et à la défense du « non ». Tout comme les rubriques « En direct de la campagne », « Ils ont dit », « Lu dans la presse », « L’agenda », « L’essentiel » et « Les lecteurs en direct ». De même, l’éditorial politique ainsi que les « Tribunes Libres » appellent quotidiennement à voter « non ».

La défense du « non » est devenue si présente dans L’Humanité que tout est devenu prétexte pour faire passer le message politique.

Ainsi le 1er avril 2005, pouvait-on lire en première page : « François Hollande rallie le non ? », avant de comprendre en pages intérieures qu’il s’agissait d’un poisson d’avril.

Le 9 avril 2005, la chanson « Ah vous dirai-je maman » était parodiée - « Chanson pour le non… » - et transformée en un appel à voter « non ».

Le 14 avril 2005, le Parti Communiste Français organisait au Zénith un meeting «pour le non de gauche ». Cet événement, a été annoncé, le 9 avril 2005, dans L’Humanité dans un article intitulé « Paris, le « non » au Zénith » et rappelé le 11 avril 2005 : « Un Zénith du « non » de gauche ».

L’édition du 14 avril 2005 contenait une omission volontaire (ou un oubli ?). Ainsi, les premières pages du quotidien étaient consacrées au dénigrement préalable de l’intervention que le président de la République s’apprêtait à effectuer le soir même sur TF1, avec un titre prémonitoire : « Ces jeunes que Chirac n’entend pas». Toutefois, la page consacrée aux programmes de télévision du soir ne mentionnait pas la présence de M. Chirac sur TF1 et annonçait un téléfilm à la place…

De même, dans de nombreux articles qui, à priori, ne traitent pas de la Constitution, on peut trouver des appels implicites à voter « non », comme le montrent les articles suivants :

- L’Europe prête à adouber Wolfowitz publié le 31 mai 2005,

- Pour quelques milliards de plus publié le 8 avril 2005.

Cette campagne pour le « non à la Constitution » ne laisse que très peu de place aux informations sur les autres sujets de l’actualité politique et a transformé L’Humanité en véritable tract appelant les lecteurs à voter « non » au référendum.

Dans le cadre de la campagne pour le vote du 29 mai 2005, L’Humanité a donc enfreint les critères suivants de la méthode PHILTRE :

- Précision : séparation de l’information et des commentaires,

- Homogénéité : présentation équilibrée des manifestations d’opinion et des avis divergents,

- Exhaustivité : hiérarchisation de l’information, non recours à l’occultation volontaire de certaines informations, non omission (ou simplification excessive) d’éléments essentiels à l’intelligibilité de l’information présentée.

N'hésitez pas à réagir à cet article
Envoyer cet article à un ami
Recevez l'actualité de Media-Ratings :

contact@M-R.fr