Media-Ratings observe et analyse le contenu des médias suivants :
&
  • d'autres médias écrits et audiovisuels

Au Figaro, un manque à gagner peut devenir un coût

La précision de la terminologie utilisée par les médias est un outil essentiel pour la compréhension des informations (critère de Précision dans la méthode PHILTRE).

Mais son non-respect conduit parfois à des malentendus voire à des contresens (voir Activisme ou terrorisme).

Ainsi, dans Le Figaro du jeudi 23 septembre 2004, nous avons pu observer une utilisation inadéquate d’un terme au sein d’un article intitulé « Baisse des droits de succession : la mesure clé en faveur des ménages ».

Le deuxième paragraphe commence de la sorte : « La réforme, qui coûtera à l’Etat 630 millions d’euros, concerne uniquement le conjoint et les enfants. »

Au sein de cette phrase, le mot « coûtera » semble poser problème car « coûter » signifie, selon le Larousse, « causer, entraîner des dépenses ».

Cela ne correspond manifestement pas à la vérité puisque cette mesure conduira l’Etat à prélever moins d’argent aux ménages et non à une dépense supplémentaire pour l’Etat.

Confondre un manque à gagner avec un coût, cela est clairement une erreur dans le choix de la terminologie utilisée.

N'hésitez pas à réagir à cet article
Envoyer cet article à un ami
Recevez l'actualité de Media-Ratings :

contact@M-R.fr