Media-Ratings observe et analyse le contenu des médias suivants :
&
  • d'autres médias écrits et audiovisuels

Brèves réflexions sur un emballement médiatique

L’ emballement médiatique qui a suivi l’annonce de la fausse agression antisémite du RER a fait couler beaucoup d’encre.

Pourtant, nous souhaitions après avoir pris le temps de la réflexion, vous faire part de notre analyse.

Nous avions été sollicités par nombreuses alertes de lecteurs afin de traiter le sujet mais nous avions répondu que nous avions des doutes sur la véracité du témoignage repris par les médias (les mails de réponses que nous leur avons envoyés font foi).

En effet, alertés par la une du Journal du Dimanche, nous avons même eu dès dimanche midi, un contact avec un responsable politique - le Président du CRIF, Roger Cukierman - qui nous a exprimé ses doutes et son embarras devant l’ampleur médiatique que l’affaire prenait.

Il nous semble qu’il faille tirer au moins 2 enseignements de cet incident médiatico-politique.

Le premier est que nous sommes tous surveillés et filmés, où que nous soyons ou presque. Cela aurait pu être un beau sujet de réflexion pour nos médias si enclins à s’insurger contre ces violations à l’étranger, aux Etats-Unis (le fameux Patriot Act si cher à Karel et Moore) ou ailleurs.

Mais il faudra peut-être attendre un peu pour avoir droit à cette analyse dans nos médias.

L’autre élément beaucoup plus grave pour comprendre pourquoi Media-Ratings est utile (si vous en doutiez encore), c’est que les médias, quels qu’ils soient, foncent tête baissée sur une dépêche de l’AFP sans la vérifier ni se poser de question.

Ils la décortiquent, l’extrapolent, et vont rarement voir la réalité des faits.

Lorsque l’ événement en question se passe sur notre territoire et que l’information est fausse, il y a des chances que cela soit découvert et que la machine médiatique « remballe » ce sur quoi elle s’est emballée.

Mais lorsque cela se passe en Chine, en Irak, aux Etats-Unis, en Argentine ou ailleurs, les témoignages sont pris pour argent comptant, et sont parfois anonymes comme dans le trop fameux faux article du quotidien La Croix (qui ne s’est toujours pas excusé auprès de ses lecteurs ni n’a publié de correctif).

A ce sujet là, nous vous informons que plus les dirigeants de la Croix s'entêteront et ne corrigeront pas leur faute, plus leur notation semestrielle en sera affectée.

Ceci était juste une réflexion pour rappeler que les médias ont le devoir (Précision et Responsabilité dans la méthode PHILTRE) d’informer et de vérifier les informations qu’ils diffusent.

N'hésitez pas à réagir à cet article
Envoyer cet article à un ami
Recevez l'actualité de Media-Ratings :

contact@M-R.fr